Publié le : 17 octobre 20193 mins de lecture

La numérologie est un art divinatoire qui repose sur le nom, le prénom et la date de naissance. Elle se base sur le calcul des chiffres. Un chiffre a une signification propre et le numéro 6 prédit une grossesse. Vrai ou faux ? Vérifions…

D’abord quelques notions

En numérologie, il faut savoir qu’une erreur de calcul peut conduire un résultat faussé voire opposé à ce qui doit être. Symbolisez par « N » l’addition de tous les chiffres de votre date de naissance. L’année de naissance doit être en 4 chiffres. Notez par « J » l’addition de tous les chiffres composant le jour et le mois de naissance. Il existe 4 trimestres dans une année. Chaque trimestre est appelé cycle. Les âges opportuns à la grossesse ont un intervalle de 3 ans à partir de 20 ans jusqu’à 44 ans, avec une alternance de favorable-non favorable. En savoir plus en visitant plusieurs sites sur ce sujet.

La méthode longue

Dans la première étape, quand un résultat est supérieur à 12, il faut le réduire en additionnant les chiffres qui le composent pour obtenir un nombre inférieur ou égal à 12. D’abord, commencez par rechercher la valeur de N. Prenons 21/12/1993 comme exemple. En additionnant chaque chiffre, on obtient 28. En le réduisant, cela devient 10. Ensuite, ajoutez 1 à votre âge révolu, symbolisez-le par « A ». On va prendre 25 ans. Alors 25 +1=26. Cette valeur devient 8 par sa réduction. L’étape suivante consiste à délimiter les cycles en partant de la date du dernier anniversaire révolu. Pour illustrer cela, 21/12/2018 au 21/03/2019 correspond au premier cycle. Dans cette étape, soustraire 22 à chaque résultat supérieur à 22. Dans le premier cycle, calculez « N+A ». Dans le deuxième, additionnez « N+A+N ». Dans le troisième, calculez « N+A+N+N ». Et dans le quatrième cycle, ajouter « N » au résultat du troisième cycle. Au final, chaque résultat s’interprète à chaque cycle correspondant : le chiffre 2 ou 3 signifie qu’un accouchement est prévu, le nombre 16 prévoit une grossesse et le 19 prédit la naissance d’un garçon. Dans notre exemple, les cycles 1-2 et 4 ne prévoient aucune grossesse ou accouchement. Par contre, une grossesse est prévue dans le cycle 3, c’est-à-dire entre juin et septembre.

La version courte

D’abord, rechercher « N » puis « J ». Ensuite, ajouter ce dernier à la somme des chiffres composant l’année universelle. Mais sachez que dans cette méthode, il vous faut consulter un spécialiste en numérologie. La table numérique des lettres correspondantes à votre identité est nécessaire pour obtenir la signification des nombres calculés antérieurement. Enfin, vous obtenez la prédiction de la possibilité de grossesse selon l’âge favorable.